Émissions Toutes les émissions

Invité de France Bleu Vaucluse Matin

Du lundi au vendredi à 7h50

5min

Jean-Yves Noisette, patron des pompiers de Vaucluse

Par le mercredi 30 mars 2016
Podcasts : iTunes RSS
Intervention des pompiers de Vaucluse
Intervention des pompiers de Vaucluse © Radio France - Philippe Paupert

Faut-il facturer certaines interventions des pompiers, comme le département du Calvados s'apprête à le faire ? La question se pose...
"En Vaucluse, certains déplacements sont déjà payants, explique le Colonel Jean-Yves Noisette, le directeur du SDIS, le service départemental d'incendie et de secours. C'est juridiquement prévu par le Code général des collectivités territoriales. Chez nous, la première délibération instituant des interventions payante remonte au 12 décembre 1979... Vous voyez que ce n'est pas nouveau."

Bien sûr, les opérations de secours restent gratuites. Ce sont les opérations dites "de confort" qui sont facturées : pompage de cave, destruction de nids de guêpes", etc. Et cela permet de faire fondre les appels intempestifs. En Vaucluse, depuis la mise en place de cette facturation, les appels pour destruction de nids de guêpes ont été divisés par dix. "Les pompiers se recentrent sur leurs vraies missions, les missions de secours", souligne le Colonel Noisette.

Seul un appel sur quatre est vraiment justifié

Et le patron du SDIS insiste : "il faut toujours bien mesurer les raisons pour lesquelles on appelle les pompiers. Si on perd ses clefs, on appelle un serrurier, pas le service de secours (sauf risque imminent à l'intérieur de l'appartement). De même, on n'appelle pas les pompiers pour un chat coincé dans un arbre, il finira bien pas descendre. On n'a jamais vu de chat mourir de faim dans un arbre".

En Vaucluse, seul un appel sur quatre reçu au centre de secours est réellement justifié.