Toutes les émissions

L'invité de l'actu

Du lundi au vendredi à 7H45.

Manifestation de la CGT.
Manifestation de la CGT. © Radio France - Victor Vasseur

Black Blocks, déploiement policier... Les manifestants du 1er mai seront-ils aussi nombreux ?

Diffusion du mercredi 1 mai 2019 Durée : 4min

7.400 gendarmes et policiers sont mobilisés à Paris pour éviter les violences, alors que selon le ministre de l'Intérieur, 1.000 à 2.000 "black blocks" sont attendus dans la capitale, soupçonnés de vouloir perpétrés des violences. 

Stéphane Le Roux, secrétaire général de l'Union départementale CGT du Morbihan estime que "traditionnellement, le 1er mai et l'ensemble des manifestations qui se passent dans le département du Morbihan sont assez calmes . C'est dans la sérénité qu'on défile pour porter les revendications. La question des black blocs ou des violences nous concerne moins mais on y reste très attentifs." 

Les rangs pourraient-ils être resserrés ? "Ca peut avoir un impact sur la venue des gens. Il faut relativiser, il faut participer à ces mouvements. Les médias en font peut être un peu beaucoup sur la situation, mais on garde en mémoire ce qui s'est passé l'année dernière sur Paris, on ne veut pas que ça se reproduise. C'est dommage que ça se passe comme ça parce que c'est l'occasion pour le monde du travail de porter nos revendications."