Replay du vendredi 22 février 2019

L'invité du jour : avant le salon de l'agriculture, Rémi Mer, l'auteur de "Dans la tête d'un jeune agriculteur"

- Mis à jour le
Rémi Mer, auteur de "Dans la tête des jeunes agriculteurs"
Rémi Mer, auteur de "Dans la tête des jeunes agriculteurs" © Radio France - Nolwenn Quioc

La Salon international de l'agriculture ouvre ce samedi porte de Versailles à Paris pour deux semaines. À cette occasion, Rémi Mer est venu sur France Bleu Breizh Izel évoquer le parcours des jeunes agriculteurs bretons qui ont décidé de s'installer dans ce secteur dont on pointe souvent les difficultés. 

Rémi Mer est l'auteur de "Dans la tête d'un jeune agriculteur", enquête pour laquelle il a rencontré une vingtaine de jeunes bretons qui lancent leur exploitation. "Il y en a beaucoup plus qu'on imagine, environ 500 par an, c'est énorme. Et les productions sont très diversifiées : en lait, porc, volaille ou maraîchage", détaille-t-il. "Dans la tête, ils ont beaucoup de passion, sûrement, mais dans le cœur beaucoup de passion"

Pour lui, l'agriculture est un milieu difficile mais les agriculteurs bénéficient plutôt d'une bonne image dans la société française. "Oui, il y a des critiques, certains sont excessives mais de manière générale et massive, les Français aiment leur agriculture". L'un des freins à l'installation serait plutôt financier. "C'est un métier qui est exigent et qui nécessite un gros investissement. Le montant de l'investissement moyen est autour de 500 000 euros, ce qui est énorme. Et en même temps, il faut prévoir des crises et des années difficiles tout en se tirant un revenu"

Rémi Mer a malgré tout rencontre des jeunes agriculteurs confiants dans l'avenir de l'agriculture. "Et on peut dire tant mieux, car ils sont jeunes et s'installent. _L'avenir leur dira si on peut traverser des crises mais ils disent qu'ils passeront à côté_. Ils sont confiant dans l'avenir de l'agriculture et dans l'avenir de la Bretagne. Ils ne rentrent pas à reculons"