Toutes les émissions

L'invité de l'actu

Du lundi au vendredi à 7H45.

Opération de désamiantage
Opération de désamiantage © Maxppp -

Le scandale de l'amiante dans les bâtiments d'élevage avec André Sergent

Diffusion du lundi 5 novembre 2018 Durée : 4min

André Sergent, président de la chambre d'agriculture du Finistère, veut s'emparer du dossier de l'amiante, présente dans les plaques en fibro-ciment qui coiffent les bâtiments agricoles construits "jusque dans les années 1970".

L'association de défense des victimes de l'amiante Finistère - Côtes d'Armor s'occupe d'une quinzaine de dossiers alors que le 19 octobre, un ancien salarié agricole saisit le tribunal des affaires de la sécurité sociale pour faire reconnaître qu'il a été exposé à de l'amiante dans le cadre de son travail (techniquement la MSA a déjà reconnu son cas comme maladie professionnelle, mais elle ne lui a accordé que 3% d'invalidité, il réclame une meilleure prise en charge).

Aujourd'hui, ces plaques posent problème parce que le matériau a vieilli et que l'on peut inhaler des fibres, cela pose aussi problème en cas de travaux.  Mais faire enlever ces plaques coûte de 75 à 100 euros le m2, soit pour un hangar, _"200.000 euros"._Le président de la chambre d'agriculture propose de faire poser des panneaux solaires à la place des plaques de fibro-ciment pour rentabiliser l'opération.