Toutes les émissions

L'invité de l'actu

Du lundi au vendredi à 7H45.

Béatrice Francout.
Béatrice Francout.

Guerre d'Algérie | Béatrice Francout veut libérer la parole des "héritiers du silence"

Diffusion du vendredi 6 octobre 2017 Durée : 4min

Béatrice Francout est militante à la Ligue des Droits de l'Homme de Brest. Ce vendredi, elle participe à une conférence à la médiathèque de Pontanézen sur les héritiers du silence, les personnes marquées par la guerre d'Algérie.

Les héritiers du silence se sont les anciens combattants de la guerre d'Algérie et leurs familles. Béatrice Francout en fait partie. Son père a participé à la guerre d'Algérie et n'en a jamais parlé. "Je suis héritière du silence de mon père. Sa guerre, je l'ai apprise par ma mère. C'était très difficile. Mon père, lui, ne s'est mis à parler que récemment, quand je l'ai interrogé."

La parole se libère

La militante de la Ligue des droits de l'homme affirme que la parole se libère petit à petit. "C'est moins difficile aujourd'hui. Les anciens appelés ont commencé à parler, via des livres, des reportages. Beaucoup ont la volonté que la parole se libère."

"Je veux seulement que mon père se pardonne à lui même."

De son côté, Béatrice Francout a interrogé son père. "Je pense qu'il est content qu'on l'ai entendu mais ça ne l'a pas soulagé. Sa parole, c'est à moi qu'elle a fait du bien. Il y a probablement des choses indicibles. Aujourd'hui, le plus important c'est de lui faire comprendre que personne ne lui en veut, qu'on ne le juge pas. Je sais qu'il avait vingt ans et qu'il obéissait à des ordres. Je veux seulement qu'il se pardonne à lui même."

Ce vendredi 6 octobre, à 18h à la médiathèque Jo Fourn à Pontanézen, à Brest, rencontre autour des "héritiers du silence".