L'invité de l'actu

Du lundi au vendredi à 7h46

Surf (illustration)
Surf (illustration) © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Et si les épreuves de surf des JO 2024 se déroulaient à la Torche dans le Finistère ?

Diffusion du vendredi 3 mai 2019 Durée : 4min

Ce vendredi, les collectivités locales du secteur (la ville de Plomeur, Le pays bigouden, Le département du Finistère, la région Bretagne...) remettent officiellement la lettre de candidature pour le  site de la Torche pour accueillir les épreuves de surf des JO de Paris 2024.

"C'est compliqué, mais pas infaisable !" pour Stéphane Ibarbour, président de la Fédération bretonne de surf. "On a l'avantage de l'environnement, de bonnes idées, d'une proximité de Paris et d'un dynamisme avec nos compétitions d'envergure internationale avec nos Pros junior". La décision doit être rendue en décembre 2020.

"On peut être dans le top 3!" - Stéphane Ibarbour, président de la Ligue de surf de Bretagne

Reste qu'il s'agit d'un site naturel protégé : _"_Le site naturel de la Torche est vraiment adapté par rapport à ses conditions de vagues, fréquentes, capables d'accueillir toutes les conditions de temps. On n'a pas d'impact important. On a "la raquette" au niveau de la Torche,  et avec l'aide du conservatoire du littoral et des professionnels, l'impact du public sur des compèts de surf même d'un niveau international n'est pas très important."

"La Torche olympique" - Le slogan trouvé

Mais encore faut-il loger tout le monde : La quarantaine de compétiteurs, les spectateurs et les médias : "C'est pas infaisable ! C'est pas Biarritz, ce sera peut-être notre atout ! Biarritz en plein été, vous imaginez les galères de stationnement et de logements. Il y a des sites qui sont largement capables d'accueillir un public pour venir voir du surf. C'est pas non plus des matchs de foot et une coupe du monde ! Quimper "ou un petit peu plus loin sur Lorient, il y a aussi pas mal de campings alentours".