Replay du jeudi 4 avril 2019

En Bretagne, la Fondation Abbé Pierre dénombre 63.000 logements potentiellement indignes

- Mis à jour le

La Fondation Abbé Pierre lance un "Abbé road", une tournée de cinq jours en bus en Bretagne pour alerter sur l'habitat indigne, particulièrement en Centre-Bretagne.

Maison insalubre à Callac
Maison insalubre à Callac © Maxppp - Jérôme Fouquet

La Fondation Abbé Pierre lance une tournée de cinq jours en Bretagne, à bord de son bus "Abbé road" pour une prise de conscience de l'habitat indigne. Elle montre dans son bus ce qu'est l'habitat indigne, et redire que ce n'est pas irrémédiable : Il y a des aides pour la rénovation.

35.000 logements bretons sans douche, sans salle de bains

Le bus va s'arrêter à Douarnenez, Rennes, Vannes, mais commence son périple par Châteauneuf-du-Faou. Et ce n'est pas un hasard. _"_En Centre-Bretagne on a beaucoup plus de personnes vivant en habitat dégradé, indigne, dans des passoires thermiques", rappelle Stéphane Martin, directeur de la Fondation Abbé Pierre en Bretagne, souvent sans qu'on s'en doute. "Il y a 63.000 logements potentiellement indignes en Bretagne, c'est beaucoup. 35.000 sont sans douche ou salle de bains, c'est un manque de confort."

"On a beaucoup de mal à amener ces personnes à _demander des aides_. Le but, c'est d'aller vers eux en dédramatisant en leur disant que les élus, les travailleurs sociaux peuvent les aider, sans les stigmatiser, à demander des aides publiques pour les rénovations, et que la Fondation sera aussi là pour les aider. Les gens ont un sentiment de honte. Notre travail, c'est de les rassurer, de les amener vers les dispositifs."

Mots clés: