Replay du lundi 22 février 2021

Une vaccination au compte-goutte dans les cabinets des médecins libéraux

- Mis à jour le

Le Dr Claude Bronner, de l'URPS médecins libéraux, est l'invité de France Bleu Alsace lundi 22 février. Réécoutez son interview.

Vaccin, photo d'illustration
Vaccin, photo d'illustration © Maxppp - Alexandre MARCHI

La vaccination commence cette semaine chez les médecins libéraux. Elle est réservée aux 50-64 ans atteints de comorbidité. Les praticiens reçoivent un flacon de dix doses pour la première semaine, et sélectionnent les patients prioritaires. "C'est un tour de chauffe", commente le Dr Claude Bronner sur France Bleu Alsace. Les volumes augmenteront très progressivement à compter du mois de mars.

Le Dr Bronner, médecin à Strasbourg, fait partie de l'Union régionale des professionnels de santé, l'URPS médecins libéraux. Il aurait aussi aimé pouvoir vacciner à domicile des patients plus de 75 ans : "On n'a pas pu le faire, le gouvernement a refusé de nous écouter. Il est parfois difficile d'emmener quelqu'un de plus de 75 ans dans un centre de vaccination"

Les médecins en cabinet ne disposent que du vaccin AstraZeneca, ce qui les empêche de vacciner les plus de 65 ans, le gouvernement ayant décrété que ce vaccin n'était pas assez efficace sur eux.

Mots clés: