Replay du mardi 23 février 2021

Repas sans viande à la cantine à Lyon : "un affront" pour éleveurs et bouchers

- Mis à jour le

L'Alsacienne Jacqueline Riedinger-Balzer, présidente de la Confédération internationale de la boucherie et de la charcuterie, est l'invitée de France Bleu Alsace mardi 23 février. Réécoutez son interview.

Cantine, photo d'illustration
Cantine, photo d'illustration © Maxppp - Cottereau Fabien

La polémique ne retombe pas depuis que le maire écologiste de Lyon a annoncé imposer des menus sans viande, pendant sept semaines, dans les cantines de sa ville. L'explication officielle n'est pas idéologique : pour la mairie de Lyon, le recours au menu unique permet de gagner du temps au moment du service, et de respecter ainsi le protocole sanitaire. 

"Permettez-moi de douter de ce motif", réagit Jacqueline Riedinger-Balzer, présidente de la Confédération internationale de la boucherie et de la charcuterie. "C'est un affront pour la filière", selon elle, qui est aussi présidente de la Corporation des bouchers-charcutiers d'Alsace. Elle rappelle que les éleveurs et bouchers font beaucoup d'efforts en matière de bien-être animal et de sécurisation des approvisionnements.

"Diaboliser notre secteur, c'est agaçant", commente encore Jacqueline Riedinger-Balzer. Elle n'a en revanche rien contre la mairie de Strasbourg, qui va bientôt proposer deux repas végétariens par semaine dans ses écoles : "Il faut proposer, pas imposer". "Qu'on mange moins de viande n'est pas un souci, il faut en manger de bonne qualité", conclut-elle.

Mots clés: