Replay du mercredi 14 avril 2021

Jeux olympiques de Tokyo, J-100 : peu de sportifs alsaciens, mais des chances de médailles

- Mis à jour le

Jean-Paul Omeyer, vice-président à la région Grand Est en charge des sports, est l'invité de France Bleu Alsace, à 100 jours des Jeux olympiques de Tokyo. Réécoutez son interview.

Logo des Jeux olympiques à Tokyo, Japon, ici en juillet 2020
Logo des Jeux olympiques à Tokyo, Japon, ici en juillet 2020 © Maxppp - KEIZO MORI

Reportés l'été dernier, les Jeux olympiques de Tokyo doivent débuter le 23 juillet prochain. La liste définitive des sportifs français présents n'est pas encore fixée  - pour beaucoup, la qualification se jouera dans les prochaines semaines - mais le contingent alsacien risque d'être limité à une petite dizaine de sportifs, contre 13 aux JO de Rio en 2016, et 11 aux JO de Londres en 2012.

"Très souvent, les sportifs nés en Alsace les plus performants vont pratiquer ailleurs parce qu'ils y trouvent de meilleurs conditions d'entraînement. C'est un sujet sur lequel nous nous penchons", explique Jean-Paul Omeyer, vice-président à la région Grand Est en charge des sports : 

Les équipement de haut niveau manquent cruellement (en Alsace, ndlr). Ils permettraient de recevoir des événements de très haut niveau qui permettent aux sportifs de progresser.

Quelles sont les meilleures chances de médailles alsaciennes ? Jean-Paul Omeyer pense au tennisman Pierre-Hugues Herbert (en double avec Nicolas Mahut), à la handballeuse Cléopâtre Darleux, au volleyeur Benjamin Toniutti, et à la sabreuse Charlotte Lembach.

Mots clés: