Replay du lundi 29 mars 2021

"Nous faisons le maximum pour réduire l'impact sur les frontaliers" dit Frédéric Bierry, président de la CEA

- Mis à jour le

Les tests sont désormais obligatoires à la frontière pour passer en Allemagne même pour les frontaliers d'Alsace. Le président de la collectivité européenne d'Alsace, Frédéric Bierry dit faire le maximum pour réduire l'impact de cette mesure

Frédéric Bierry président de la collectivité européenne d'Alsace
Frédéric Bierry président de la collectivité européenne d'Alsace © Maxppp - Jean-François FREY

Le président de la collectivité européenne d'Alsace, Frédéric Bierry était l'invité de la rédaction ce lundi matin sur France Bleu Alsace.

Il est bien sûr revenu sur la mesure qui fait couler beaucoup d'encre en Alsace depuis plusieurs jours : le classement de la France en zone à haut risque par l'Allemagne. Et les nouvelles mesures que cela implique pour passer les frontières. Notamment pour les 30.000 frontaliers alsaciens. Ils doivent désormais présenter deux tests (PCR ou antigénique) négatifs par semaine pour pouvoir continuer à franchir la frontière.

"Nous faisons le maximum pour réduire l'impact sur les travailleurs transfrontaliers au quotidien. Il y aura des possibilités de tests renforcés, gratuits, en Allemagne, les transports en commun vont subsister. Il y aura des tests en entreprise en Allemagne. On essaye de soulager au maximum les travailleurs transfrontaliers" dit Frédéric Bierry, le président de la CEA sur France Bleu Alsace.

Mots clés: