Replay du lundi 1 mars 2021

Coronavirus en Moselle : "une inquiétude mesurée" pour le député d'Alsace bossue Patrick Hetzel

- Mis à jour le

Patrick Hetzel, député du Bas-Rhin, est l'invité de France Bleu Alsace lundi 1er mars. Réécoutez son interview.

Phalsbourg, photo d'illustration
Phalsbourg, photo d'illustration © Maxppp - Laurent MAMI

Les variants du Covid-19 montent en flèche en Moselle, et suscitent parfois de l'inquiétude en Alsace bossue, tout proche. "L'inquiétude reste mesurée mais il faudra rester attentif dans les jours et le semaines qui viennent", commente sur France Bleu Alsace Patrick Hetzel, député du Bas-Rhin. Il souligne que le pays de Bitche et le secteur de Sarrebourg, qui jouxtent l'Alsace, sont dans une situation moins inquiétante que Metz.

À partir du lundi 1er mars au soir à minuit, l'Allemagne impose aux Mosellans un test Covid négatif de moins de 48h et une déclaration électronique obligatoire, y compris pour les 16.000 travailleurs frontaliers mosellans. "Excessif" pour Patrick Hetzel, qui est aussi membre de l'assemblée parlementaire franco-allemande : "Une décision prise aussi brutalement, j'avoue ne pas comprendre cette attitude des autorités allemandes".

Sur le front de la vaccination, Patrick Hetzel rappelle qu'un centre de vaccination va ouvrir lundi 8 mars en Alsace bossue, à Drulingen, ainsi qu'un autre dans le Pays de Hanau, à Ingwiller. Les prises de rendez-vous commencent ce 1er mars.