Replay du lundi 26 octobre 2020

Arlette Grosskost : "il commence à commencer un début de changement"

Mis à jour le

La députée UMP du Haut-Rhin réagit aux deux premières années du quinquennat de François Hollande. Pour Arlette Grosskost, le gouvernement fait du "zig zag" depuis deux ans.

Arlette Grosskost
Arlette Grosskost © Maxppp

François Hollande est à l'Elysée depuis deux ans et selon Arlette Grosskost, "il n'y a pas eu les vraies réformes de structures ". Elle constate plutôt que le président socialiste a annulé des réformes mises en oeuvre par son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, comme le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux. La députée UMP ne croit pas au "retournement" annoncé par le chef de l'Etat : "il n'y a que lui qui y croit " !

Pour autant, elle n'a pas voté contre le plan d'économies présenté par Manuel Valls : "le mal profond de la France, c'est la pression fiscale et le manque de marge des entreprises (...) avec le pacte de responsabilité, il commence à commencer un début de changement". La députée UMP reconnaît qu'elle s'est fait taper sur les doigts, mais elle estime qu'il aurait été "hypocrite de sa part de voter contre".

Retrouvez le compte-rendu de l'interview télévisée de François Hollande ce mardi.

De son côté, le député socialiste bas-rhinois Philippe Bies reconnaît qu'il "manquait un cap (...) il est maintenant fixé ".

 

Mots clés: