Toutes les émissions

L'invité de la rédaction de 7h40

Du lundi au vendredi à 7h40

impots ce qui change
impots ce qui change

Impôts : "une hausse raisonnable et juste"

Les avis d'impositions commencent à arriver dans les boites aux lettres. La note est plus salée que l'an dernier pour quasiment tout le monde: une hausse de 2% environ à cause du gel du barême de l'impôt sur le revenu. Cette augmentation des prélèvements va se ressentir également l'an prochain. Invité de la rédaction ce mardi, le député socialiste du Bas-Rhin Philippe Bies répondait aux questions de Mélanie Delaunay.

Les prélèvements ont augmenté de 22 milliards d'euros en 2012, 24 milliards en 2013, et une nouvelle hausse de 6 milliards est annoncée pour l'année prochaine.

La baisse du plafond du quotient familial et des niches fiscales va encore alourdir la facture.

Cette pression fiscale inquiète au sein du camp socialiste. Le ministre de l'Economie Pierre Moscovi lui même a évoqué un "ras-le-bol fiscal des Français".

Faire preuve de pédagogie

Pour Philippe Bies, pour redresser le pays dans la justice, il faut faire payer ceux qui ont les revenus les plus hauts. Le député du Bas-Rhin donne pour exemple la nouvelle tranche d'imposition à 45 % pour les revenus supérieurs à 150 000 euros par part.

Redresser les comptes publics, cela passe par des économies et une fiscalité qui soit plus juste, explique-t-il.

"Il faut faire en sorte que les Français comprennent où va l'argent public", insiste le député socialiste, "avec nous, l'argent va dans l'éducation, pour l'emploi, la police, la justice".