Replay du vendredi 17 mai 2013

Journée contre l'homophobie: en parler dès le plus jeune âge

Mis à jour le

Vendredi 17 mai, c'est la journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie. Les discriminations se sont multipliées lors du débat récent sur le mariage pour tous. Et l'Alsace n'est pas épargnée selon l'association SOS Homophobie, qui publie son rapport annuel. Son délégué régional, Stéphane Galas, est au micro de Claire-Marie Kostmann.

Rapport sur l'homophobie
Rapport sur l'homophobie © Radio France

Sur la toile et dans les familles, l'homophobie s'est décomplexée. Selon le rapport annuel de l'association SOS Homophobie, il y a eu un nombre "record" de témoignages, avec près de 2000 appels en 2012, soit une hausse de 27 %: pour près de la moitié c'est pour des insultes, viennent ensuite des cas de discrimination, de menaces et pour 8% des cas, d'agressions physiques.

En Alsace, il y a eu une quarantaine de signalements. Pour chnager les mentalités, SOS Homophobie en Alsace a organisé 70 interventions en collèges et lycées. Pour la première fois, il y a eu trois annulations.

Mais sinon, c'est l'occasion de faire débattre les lycéens, de les faire argumenter sur leurs opinions.

L'association souhaite aussi parler de l'homophobie dans les écoles, dès le plus jeune âge. Une position partagée par le syndicat enseignant SNUIPP, qui organisé un colloque sur ce sujet à Paris jeudi 16 mai. 

L'association SOS Homophobie dispose d'un site internet, www.sos-homophobie.org. Et aussi d'une ligne d'écoute: 0 810 108 135

Mots clés: