L'invité de la Rédaction: Michel Fallour, président de la Banque Alimentaire du Gard

Émission 

Le projet de budget européen prévoit d'amputer l'enveloppe allouée à l'aide alimentaire aux plus démunis qui devrait passer de 500 millions d'euros par an à 300 millions, pour la période 2014-2020. Un projet qui angoisse les associations

L'invité de la Rédaction: Michel Fallour, président de la Banque Alimentaire du Gard

On aurait pu parler d'un projet de budget d'austérité. On va pouvoir parler d'un budget en régression. Non seulement certains investissements vont devoir attendre, mais, ce sont les plus démunis qui vont en faire directement les frais. L'enveloppe prévue pour l'aide alimentaire devrait passer de 500 millions d'euros par an, à 300 millions, et cela va directement toucher quatre millions de français.Alors, il est vrai que ce programme d'aide alimentaire a été maintenu. Vous savez que le Royaume Uni, l'Allemagne et les Pays Bas  sont contre. On a donc, peut être, évité le pire. Cela dit, vous imaginez bien que pour les associations, comme la Banque Alimentaire, c'est l'angoisse, à un moment où les demandes sont de plus de plus nombreuses, où il n'y a jamais eu autant de monde aux Restos du Coeur. Alors, tout n'est pas totalement joué : le parlement européen  va devoir voter ou non ce budget. Si c'est le cas,est ce que l'Etat français va combler le manque ? On en parle avec Michel Fallour, de la Banque Alimentaire. Il est l'invité de la Rédaction

Partager sur :