Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 8h10

L'invité de 8h10 : Nicolas Vincent, délégué CGT à la raffinerie Pétroplus

Pétroplus Tribunal commerce de Rouen 16 avril 2013 - Nicolas Vincent devant les caméras

Le tribunal de commerce de Rouen a rejeté hier mardi les deux offres de reprise de la raffinerie de Petit-Couronne. C'est donc la fin de Pétroplus. Les 448 salariés recevront prochainement leurs lettres de licenciement.

    Podcasts :

  • RSS

Les dés sont jetés pour Pétroplus. Le tribunal de commerce de Rouen a rejeté hier mardi les deux offres de reprise de la raffinerie de Petit-Couronne. 

Dans un communiqué, la direction a annoncé l'arrêt de l'activité et le déclenchement de procédure de licenciement collectif pour les 448 salariés.

La justice aura repoussé à huit reprises la date limite de dépôt des offres de prise. Aucun groupe pétrolier tel que ExxonMobil, Total, BP ou Shell ne se sera manifesté pour reprendre la raffinerie de Petit-Couronne ouverte en 1929.

Nicolas Vincent, délégué CGT et membre de l'intersyndicale répond aux questions de Claire Briguet-Lamarre. 

Partager sur :