Replay du mardi 11 mai 2021

Mathieu Roche, délégué du syndicat UNSA police dans la Drôme

Après le meurtre d'un policier à avignon la semaine dernière, les syndicats de police étaient reçus par le premier ministre hier soir.

Illustration
Illustration © Radio France - de Keyzer Nathalie

Jean Castex a annoncé un durcissement des peines encourues par les agresseurs de policiers ou de gendarmes. La peine de sûreté pour les personnes condamnées à perpétuité pour un crime commis contre un policier ou un gendarme sera portée à trente ans et les possibilités de réduction des peines seront strictement limitées pour les agresseurs de membres des forces de l'ordre.  Les violences contre les forces de l'ordre seront "désormais des délits spécifiques plus durement réprimés" et les refus d'obtempérer "punis plus fortement". Ces annonces peuvent-elles calmer une profession en colère ? 

Mots clés: