Replay du mercredi 26 mai 2021

"La justice fait son travail, mais avec des moyens insuffisants", Thierry Griffet délégué régional de l'USM

L'Assemblée nationale a adopté ce mardi le projet de loi Dupond-Moretti et sa palette de mesures, de l'enquête à la détention, dont l'examen a été percuté par l'actualité sécuritaire.

Thierry Griffet, délégué régional de l'Union Syndicale des Magistrats
Thierry Griffet, délégué régional de l'Union Syndicale des Magistrats © Radio France - Eric Le Bihan

Sans les voix de la gauche ni de la droite, l'Assemblée nationale a voté mardi en première lecture le projet de loi pour la "confiance dans l'institution judiciaire" d'Eric Dupond-Moretti, qui comprend une palette de mesures de l'enquête à la détention. Le garde des sceaux entend reconquérir la confiance des Français en la justice. 

Procès filmés, droits renforcés dès l'enquête préliminaire, secret des avocats élargi et encore fin des réductions de peine automatiques: le texte a été adopté par 342 voix contre 105, et 96 abstentions, et devrait être examiné au Sénat en septembre.

Eric Dupond-Moretti a appelé lui-même à ne pas "opposer la justice et la police". Ce projet de loi en première lecture a du mal à passer, notamment auprès des magistrats. C'est le cas pour Thierry Griffet, délégué régional de l'Union Syndicale des Magistrats.

Mots clés: