Toutes les émissions

L'invité du matin

"A Paris, trois millions de repas sont distribués" : Antoine Bour, responsable des Restos du Cœur à Paris

Diffusion du mardi 27 novembre 2018 Durée : 6min

Antoine Bour, responsable des Restos du Cœur à Paris, était l'invité de France Bleu Paris à 08h15. Regardez son interview à la fin de cet article.

La 34e campagne d'hiver des Restos du Cœur commence ce mardi en Ile-de-France. 

Côté logistique, Antoine Bour affirme que tout est prêt. "On a surtout besoin du soutien des Parisiens. Nous accueillons des personnes en grande précarité. A Paris 50% des gens accueillis ont moins de 25 ans. Il y a des bébés et beaucoup de femmes seules."

Tout le monde est accueilli aux Restos du Cœur. Il y a aussi une aide aux gens de la rue, 2000 personnes sont prises en charge tous les soirs, indique le responsable des Restos à Paris.

"Les bénévoles sont là pour écouter, étudier votre situation et voir si vous pouvez bénéficier à l'aide des Restos du Cœur car il y a des plafonds de ressources. Il n'y a pas suffisamment de moyens pour accueillir tout le monde". 

Qui sont les bénévoles?

Ces bénévoles sont des retraités ou des personnes qui trouvent du temps dans la journée. Pour les activités de soirée des jeunes étudiants ou salariés viennent apporter leur aide, précise Antoine Bour. 

A Paris, trois millions de repas sont distribués

Ce n'est pourtant pas à Paris mais en Seine-Saint-Denis ou dans le Val-de-Marne que le plus grand nombre de repas est distribué. Pour Antoine Bour, cela correspond "à une évolution sociologique de la région parisienne." Il affirme qu'il y a de plus en plus de demandes. "Porte de la Villette, le centre distribuait 500 repas chauds en 2017. Cette année nous sommes à 900."

Comment aider les Restos du cœur ?

Il y a deux moyens d'aider les Restos du Cœur. "Le premier c'est le don. Nous avons besoin de moyens pour faire face à cette augmentation. Mais surtout nous avons besoin de bénévoles." 

Le responsable des Restos du Cœur de Paris précise que l'association "ne fonctionne qu'avec des bénévoles ce qui permet d'avoir très peu de frais généraux, de polariser toute l'aide que nous avons sur l'aide aux personnes".

Les bénévoles peuvent venir un soir, une journée ou uniquement le samedi matin. "Il faut savoir qu'être bénévole, c'est très enrichissant". Les Restos du Cœur c'est "une action efficace dans laquelle on se sent très utile".

Regardez l'interview d'Antoine Bour : (Dans un instant)