L'invité du matin

Du lundi au vendredi à 08h15

Antoine Petit, PDG du CNRS
Antoine Petit, PDG du CNRS © Radio France - Martine Bréson

L'argent sert à attirer et à garder les meilleurs chercheurs explique Antoine Petit, PDG du CNRS

Diffusion du vendredi 25 octobre 2019 Durée : 8min

Le CNRS, Centre national de la recherche scientifique (CNRS) fête ses 80 ans. Antoine Petit, PDG du CNRS, était l'invité de France Bleu Paris à 08h15.

Le CNRS a été créé en 1939 et pour marquer ses 80 ans le Centre national de recherche scientifique organise un forum intitulé "Nouveau monde" avec des conférences en présence de plusieurs prix Nobel et Médailles d'or du CNRS. Ce forum ouvre ce vendredi à Paris, à la Cité des sciences. Vous avez jusqu'à dimanche pour le découvrir.

Pour parler du travail et du rôle du CNRS, France Bleu Paris a invité ce vendredi matin Antoine Petit, PDG du CNRS qui emploie plus de 10.000 personnes en Ile-de-France.  Le CNRS est une institution publique qui fait de la recherche dans tous les domaines et l'applique pour être utile à la société même si cela prend souvent plusieurs années. "Nous créons une centaine de start up par an", indique Antoine Petit.

Le CNRS travaille par exemple dans le domaine de l'écologie avec l'utilisation du bois, avec des projets de construction d'immeubles en bois. Antoine Petit a aussi évoqué l'appartement connecté qui a "des impacts pour les personnes âgées, les personnes en déficiences pour les accompagner dans leur quotidien mais aussi pour l'ensemble de la population. Il a cité l'exemple d'un frigo qui pourrait signaler que les yaourts sont périmés ou des objets qui pourraient se connecter entre eux pour avoir une meilleure température, pour faire des économies d'énergie".

"Dans le domaine de la santé, le CNRS travaille sur les neurosciences, la compréhension du cerveau qui va permettre de soigner des maladies qui pour l'instant ne se guérissent pas, Il y a aussi des thérapies via l'écriture. " 

"C'est le principe de la recherche, c'est qu'on ne sait pas nécessairement ce qui va déboucher mais on tente des pistes et ça ne marche pas à tous les coups mais c'est en allant étudier des choses très diverses qu'on va trouver des solutions auxquelles personne ne s'attendait".

La recherche devient une compétition internationale pour attirer et garder les meilleurs chercheurs, précise Antoine Petit. "Oui, on a besoin d'argent pour donner aux chercheurs des conditions de travail qui vont leur permettre d'être efficaces..."