L'invité du matin

Du lundi au vendredi à 08h15

Journée de lutte contre le harcèlement à l'école
Journée de lutte contre le harcèlement à l'école © AFP - BRUNO FAHY / BELGA MAG / Belga

"Si votre enfant est harcelé appelez le 3020" conseille Charline Avenel, rectrice de l'académie de Versailles

Diffusion du jeudi 7 novembre 2019 Durée : 8min

Charline Avenel, rectrice de l'académie de Versailles, était l'invitée de France Bleu Paris à 8h15 à l'occasion de cette journée consacrée à la lutte contre le harcèlement à l'école.

Cette journée de lutte contre le harcèlement à l'école permet de faire le point sur la prise en compte de ce fléau qui empoisonne et même parfois détruit la vie de certains enfants.

Si votre enfant est concerné, pensez à appeler ce numéro vert 3020 mis à la disposition de tous. Vous serez écouté, soutenu et une enquête sera menée dans l'établissement concerné.

7% des élèves assurent avoir été harcelés à l'école 

Il y a encore beaucoup trop de cas de harcèlement à l'école indique Charline Avenel. La rectrice de l'académie de Versailles était l'invitée de France Bleu Paris ce jeudi matin. Elle précise que 7% des élèves en France disent avoir subi des faits de harcèlements dans leur scolarité. 

Il faut travailler sur la prévention indique la rectrice. Il faut le faire très tôt dès la maternelle, précise-t-elle. A Clamart, les petits ont un banc de l'amitié sur lequel ils s'assoient et où on leur explique combien l'empathie, le collectif sont importants.

La formation des élèves, du personnel, mais aussi des parents est importante

"Surtout il faut former", assure Charline Avenel. Des lycéens ont été formés, des personnels aussi (1500 par an) et ce qu'on appelle des ambassadeurs collégiens.

A ce jour "nous avons formé 1500 collégiens de l'académie".

Les parents ne sont pas oubliés. La formation des parents va être expérimentée en 2020. "On va former 25 parents pour commencer, j'espère beaucoup plus très vite. Les former à détecter les signaux faibles, les signaux forts, les former à inviter les enfants à parler et puis les former aussi à réagir, à faire confiance à l'institution".