Toutes les émissions

L'invité du matin

Dominique Versini
Dominique Versini © Maxppp - Christophe Morin

"A ce jour, il y a mille personnes qui sont à la rue sans hébergement à Paris" : Dominique Versini, adjointe au maire

Diffusion du mardi 26 septembre 2017 Durée : 5min

Trois nouveaux centres pour migrants vont ouvrir à Paris et en région parisienne : le préfet l'a annoncé lundi. Quelle est la situation actuellement dans la capitale pour les migrants adultes mais aussi pour les mineurs ? Nicolas Olivier a posé la question à Dominique Versini, adjointe au maire.

Dominique Versini, adjointe à la mairie de Paris chargée de la solidarité, de la protection de l'enfance, de la lutte contre les exclusions était l'invitée de France Bleu Paris mardi. Ecoutez son interview.

A retenir

"A ce jour il y a mille personnes qui sont à la rue sans hébergement dans Paris donc il y a une urgence de pouvoir les mettre à l'abri de façon inconditionnelle comme cela a toujours été notre demande et celle des associations". Dominique Versini explique que "ce qui est important c'est de connaitre l'ensemble du plan national du gouvernement en direction des migrants et des demandeurs d'asile et des réfugiés".

Elle rappelle qu'à Paris, il y a déjà 16.000 places d'hébergement pour les sans-abri et les migrants mis en place par l'Etat avec le soutien de la ville de Paris qui met à disposition des locaux. "_Mais là, on est sur une question particulière, c'est les migrants primo arrivants pour lesquels le centre de premier accueil de La Chapelle a été mis en place sur notre demande et qui n'arrive pas à assurer la fluidité. Donc il est normal que l'Etat cherche à assurer la fluidité, c'est d'ailleurs la demande du président de la République, pour qu'il n'y ait plus personne à la rue à Noë_l".

La prise en charge des mineurs : "Les mineurs avérés relèvent du département de Paris. Ce que je peux vous dire, c'est qu’aujourd’hui, il y a 1.400 mineurs qui sont pris en charge par Paris. C'est un budget de 80 millions d'euros par an... chaque jeune qui se présente comme mineur à Paris est mis à l'abri le soir même, nous avons 400 places pour les accueillir".