L'invité du matin

Du lundi au vendredi à 08h15

Eric Frégona, directeur adjoint de l'AD-PA
Eric Frégona, directeur adjoint de l'AD-PA © Radio France - Martine Bréson

"Il faut créer des postes" : Eric Frégona de l'association des Directeurs au service des personnes âgés

Diffusion du mardi 29 octobre 2019 Durée : 7min

Le rapport sur les métiers du secteur de l'aide aux personnes âgées a été remis ce mardi. Les attentes de l'associations des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA) sont importantes. Eric Frégona, directeur adjoint AD-PA, était l'invité de France Bleu Paris à 08h15.

Comment améliorer la prise en charge des personnes âgées : c'est à cette question que doit répondre le rapport qui a été remis ce mardi à la ministre de la Santé par Myriam El Khomri qui fait des propositions sur "l'attractivité des métiers du grand âge". 

Eric Frégona, invité de France Bleu Paris à 08h15, est directeur adjoint de l'AD-PA, l'association des directeurs au service des personnes âgées. Il attend que Myriam El Khomri "présente la réalité de la situation de ce secteur".

Ce secteur manque de candidats. Il n'est pas assez attractif. "Les maladies professionnelles sont perpétuellement en hausse, explique Eric Frégona, par contre les salaires restent très en bas". Il assure qu'il a y trois plus d'absentéisme dans ces métiers (15%) que dans les autres secteurs. 

Eric Frégona espère que dans ce rapport, il y a des propositions concrètes sur la diversification des métiers  mais aussi  pour qu'il y ait plus de salariés dans ce secteur et pour que les salaires soient plus hauts. Il réclame 40.000 postes au niveau national. Cela coûterait 1,5 milliards d'euros. Il explique que quand on crée des postes dans ce secteur ils ne sont pas délocalisables et on lutte contre le chômage, on augmente les cotisations sociales donc c'est favorable pour la société et "on investit dans la cohésion sociale, il ne faut jamais oublier cela", ajoute-t-il.

Il précise que "quelqu'un qui rentre dans le métier, il reste 13 ans au SMIC dans le secteur de l'aide à domicile et ça ce n'est plus tenable. Le salaire brut moyen c'est 900 euros parce qu'il y a des temps partiels contraints".

"Ce sont de très beaux métiers si on arrivait à dégager plus de temps aux personnels pour pouvoir accompagner les gens dignement, pas uniquement réaliser les gestes de la vie courante... les directeurs ont très peu de marge de manœuvre..."