Émissions Toutes les émissions

"Je maintiens que la vision du Proche-Orient de Mme Clinton est déséquilibré", J.-F. Poisson, député.

Jean-Frédéric Poisson

L'invité du matin du mardi 25 octobre 2016

Par

Jean-Frédéric Poisson était sur France Bleu Paris ce mardi matin. Le député des Yvelines, candidat à la Primaire de la Droite et du Centre répondait aux questions de Noé da Silva sur la colère des policiers, la justice et sur ses excuses à la communauté Juive de France.

"Je maintiens que la vision du Proche-Orient de Mme Clinton est déséquilibré", J.-F. Poisson, député.

Colère des policiers :

"Ce sentiment de délaissement est très très grave et c'est très sérieux, qu'ils en viennent à manifester devant les tribunaux est un grave problème".
"Il faut revoir la loi sur la légitime défense des policiers".
"Il faut que le ministre dise aux policiers qu'il leur fait confiance".
"Le mouvement n'est ni politique, ni instrumentalisé, il est policier"

Revenu universel, ça veut dire quoi chez vous ? :
"On réforme toutes les allocations pour mettre en place ce revenu distribué à tous, 200 euros pour les personnes mineures, 400 euros par adulte, ce qui est censé faire face à toutes les difficultés rencontrées par les familles actuellement".
"Il ne coûte pas plus cher que le système allocataire actuel, il ne suffit pas pour vivre uniquement de cela, il est incitatif au travail (...) et il est lisible, tout le monde comprend".

Communauté juive : vous avez demandé "pardon" après avoir parler de "la soumission" de la candidate à la présidentielle américaine Hillary Clinton aux lobbies sionistes ?
"Mon intention était de pointer le fait que la personne qui sera peut-être présidente de la puissance la plus importante du monde (...) envisage les choses du Proche-Orient de manière déséquilibré".
"J'ai fait mieux que m'excuser, j'ai demandé pardon à ceux que j'ai pu blesser, mais je maintiens que la vision du Proche-Orient de Mme Clinton est déséquilibré".

Partager sur :