L'invité du matin

Du lundi au vendredi à 08h15

Stéphane Troussel
Stéphane Troussel © Radio France - Martine Bréson

"Je crois que nos concitoyens sont attachés à l'identité de leur département" : Stéphane Troussel

Diffusion du jeudi 11 janvier 2018 Durée : 8min

Stéphane Troussel, président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, était l'invité de France Bleu Paris à 8h15. Il a donné son avis sur le projet de disparition des départements et il a expliqué pourquoi il lançait "Génération 2024, en route pour les JO".

Regardez son interview à la fin de cet article.

Les départements d'Ile-de-France vont-ils disparaitre ? Stéphane Troussel rappelle que l'information avait été donnée dans la presse mais qu'aujourd'hui on n'en sait pas beaucoup plus. "C'est d'ailleurs un problème démocratique que le gouvernement et le président de la République, qui pourtant avaient fixé un cadre de discussion plutôt intéressant, travaillent de cette manière", dit-il. 

"Ça devrait être un débat en grand... Nous, on essaye de remettre et les citoyens dans cette affaire, et du débat politique". Si les citoyens se fichent un peu de qui va assurer les services publics, Stéphane Troussel assure que ils "sont attachés aux services qu'on leur rend et aussi à l'identité du territoire. Et au-delà des questions institutionnelles qui intéressent quelques hauts commis de l'Etat et quelques élus, je crois que nos concitoyens sont attachés à l'identité de la Seine-Saint-Denis, à celle du Val-de-Marne, à celle des Hauts-de-Seine et des départements, notamment en Ile-de-France".

"Paris se situe très bien; par contre il y a une difficulté, c'est que dans ce territoire le plus riche, le plus puissant, il y a de grandes inégalités territoriales, sociales, fiscales, financières... Et si on doit faire une nouvelle réforme de l'organisation du Grand Paris, eh bien il faut se fixer un objectif. Moi le mien, ce serait de _lutter contre les inégalités_... or ce qui semble être privilégié par le préfet de région, c'est l'inverse. C'est à la fois rien de mis en commun, rien de mutualisé et plus de divisions, plus de morcellements, plus d'inégalités".

"Moi je considère que dans une région qui compte 12 millions d'habitants, il n'y a rien de scandaleux à ce qu'il y ait trois niveaux, le bloc communal, le département et la région...".

Les élections pour devenir Premier secrétaire du PS : Stéphane Troussel a précisé qu'il ne serait pas candidat mais qu'il prendra sa part dans le travail de reconstruction. Il a indiqué qu'il pensait qu'il ne "pouvait pas y avoir de reconquête possible pour la gauche et pour les socialistes en particulier, sans la mobilisation des milieux populaires".

Stéphane Troussel lance vendredi le dispositif "Génération 2024, en route pour les JO" en Seine-Saint-Denis : "C'est l'idée de se dire que dans nos clubs, dès maintenant, il y a de jeunes sportifs, il y a de jeunes talents, qu'il faut accompagner pour qu'ils soient les athlètes et peut-être les médaillés de 2024".  

Regardez l'interview de Stéphane Troussel : (dans un instant)