Replay du vendredi 23 octobre 2020

Le directeur général de l'ARS, invité de France Bleu Paris

- Mis à jour le

Alors qu'"il ne nous reste plus beaucoup de temps" pour éviter un reconfinement selon le premier ministre, on saura le 27 ou le 28 octobre si le couvre-feu est efficace en Île-de-France.

Aurélien Rousseau
Aurélien Rousseau © Radio France - Martine Bréson

Le directeur général de l'Agence Régionale de Santé (ARS) en Île-de-France, Aurélien Rousseau, invité de France Bleu Paris, ce jeudi 23 octobre, se félicite d'un couvre-feu "très globalement respecté". Mais alors que le premier ministre annonçait ce jeudi 22 octobre un couvre-feu étendu à 38 départements supplémentaires, Jean Castex a également prévenu que son gouvernement prendrait des "mesures plus dures" si la situation sanitaire continuait de s’aggraver. Pour Aurélien Rousseau, "il faut qu'on attende encore quelques jours" pour savoir si le couvre-feu est efficace.

"Il faut une grosse semaine pour savoir si le couvre-feu fait vraiment baisser les contaminations", estime le directeur général de l'ARS en Île-de-France. Selon lui, "on aura la traduction sur la dynamique de l'épidémie au bout de huit à dix jours", soit ce mardi 27 ou mercredi 28 octobre. "C'est en fonction de cet impact sur la courbe des contaminations que des décisions devront être prises", y compris celle d'un reconfinement ou d'un couvre-feu plus tôt.

Mots clés: