Replay du mercredi 3 mars 2021

Sophie Venetitay, secrétaire générale adjointe et porte-parole du Snes-FSU

- Mis à jour le

Depuis novembre, les collégiens et les lycéens sont "très peu testés" dans la région, selon la porte-parole du syndicat enseignant SNES-FSU. Sur France Bleu Paris, Sophie Venetitay dénonce "un manque d'organisation" et réclame la mise en place d'un dépistage massif et des prélèvements salivaires.

Dans l'école de la République à Bourg-la-Reine, une animatrice tend à cette élève le flacon à remplir avec au minimum un millitre de salive
Dans l'école de la République à Bourg-la-Reine, une animatrice tend à cette élève le flacon à remplir avec au minimum un millitre de salive © Radio France - Faustine Calmel

Alors que les tests salivaires sont arrivés dans certaines écoles primaires dans la région depuis lundi, où en est le dépistage du Covid-19 dans les collèges et les lycées? La porte-parole du SNES-FSU, premier syndicat des collèges et des lycées, Sophie Venetitay parle de "crash test". "Encore une fois, beaucoup de décalage entre les annonces et la réalité sur le terrain. Priorité au primaire, sauf qu'aujourd'hui les collégiens et les lycéens sont très peu testés", selon la représentante syndicale, invitée de France Bleu Paris ce mercredi. 

Mots clés: