Replay du mercredi 7 avril 2021

VIDEO Propreté de Paris - "Ce que je ne supporte pas, c'est l'instrumentalisation du sujet" : David Belliard

- Mis à jour le

David Belliard, adjoint à la maire de Paris chargé de la transformation de l'espace public et des transports était l'invité de France Bleu Paris à 8h15. Il a réagi aux critiques sur la propreté de la capitale et il a annoncé la pérennisation de la Coronapiste de l'avenue de la République à Paris.

David Belliard adjoint à la mairie de Paris
David Belliard adjoint à la mairie de Paris © Radio France - Soizic Bour

David Belliard, adjoint à la maire de Paris, chargé de la transformation de l'espace public et des transports, était l'invité de France Bleu Paris à 8h15. 

Regardez son interview 

Le hashtag #saccageparis fait le buzz sur les réseaux sociaux. Les critiques se multiplient sur la gestion de la propreté de la capitale. Paris est-elle vraiment très sale ? L'élu a réagi.

Il a aussi fait une annonce pour les Coronapistes, ces pistes cyclables mises en place au début de la crise sanitaire. 

La Coronapiste de l'avenue de la République sera la première à être pérennisée

David Belliard se dit fier du travail mené sur les pistes cyclables. Les Coronapistes ont vu le jour au début de la crise sanitaire. L'adjoint à la maire de Paris indique que 60 kilomètres de pistes supplémentaires ont été créés, qu'à terme il y aura 70 kilomètres de pistes cyclables.

Il a annoncé sur France Bleu Paris la pérennisation de la première Coronapiste. Ce sera celle de l'avenue de la République. Les travaux commencent cet été, elle sera prête à la rentrée.

Il a aussi indiqué que deux nouvelles Cornorapistes allaient être créées et qu'une campagne sur le respect du code de la route allait être lancée. 

La propreté de Paris 

David Belliard assure qu'il comprend les critiques mais "il ne faut pas tomber dans la caricature", dit-il.

Il reconnait qu'il y a des problèmes de propreté "d'autant plus qu'on est en crise sanitaire. Les gens sont confinés et l'espace public, on va y pique-niquer et du coup il y a une pression plus forte, c'est vrai, mais on est quand même très loin des caricatures faites sur ces réseaux sociaux

"Nous avons fait un certain nombre de progrès et nous avons réorganisé progressivement les services de la ville pour avoir plus de proximité", explique l'adjoint à la maire de Paris. 

Il estime que le #saccageparis  "stigmatise" les agents de propreté de la ville.

"Le débat politique on l'a régulièrement et s'il faut un débat, on le fera", assure David Belliard qui pense que le problème est "monté en épingle".

"Ce que je ne supporte pas, dit-il, c'est l'instrumentalisation qu'on fait de ce sujet". Il affirme qu'il est prêt à discuter et il invite les élus d'opposition, qui critiquent la gestion de la propreté de la capitale, à se mettre autour de la table. 

Mots clés: