Replay du lundi 19 avril 2021

"Il faut que l'Etat protège sa police" : Rocco Contento, secrétaire départemental UNITE SGP Police FO Paris

- Mis à jour le

Rocco Contento, secrétaire départemental UNITE SGP Police FO Paris était l'invité de France Bleu Paris. Il réagit après le verdict de Viry-Châtillon et annonce une manifestation mardi en face de la cour d'assises de Paris

"Il faut que l'Etat protège sa police"
"Il faut que l'Etat protège sa police" © Radio France - Richard Vivion

Dans la nuit de samedi à dimanche, la cour d'assises des mineurs de Paris a condamné en appel cinq jeunes à des peines allant de 6 à 18 ans de prison et en a acquitté huit autres. 

Des cocktails Molotov avaient été jetés dans les voitures des policiers qui avaient été grièvement brûlés. Une vingtaine de jeunes avaient attaqué les véhicules. En première instance, il y avait eu 8 condamnations avec des peines allants jusqu'à 20 ans de prison.

Ce verdict dans le procès en appel de cette violente agression de policiers à Viry-Châtillon (Essonne) en 2016 est donc plus clément qu'en première instance

Rocco Contento, secrétaire départemental UNITE SGP Police FO Paris était l'invité de France Bleu Paris, il réagit.

Les policiers sont encolère

"Tous les policiers ont eu  l'impression de vivre un mauvais rêve", affirme Rocco Contento. Il explique que "sur les 13 prévenus, dont l'enquête avait démontré qu'ils avaient participé activement à l'agression, il n'y en a plus que cinq qui sont condamnés. Les policiers sont très déçus et très en colère". 

Il a rappelé que deux de ses collègues avaient été transformés en torche vivante. "C'était vraiment une tentative de meurtre", dit-il. 

Rocco Contento annonce une manifestation mardi midi en face de la cour d'assises de Paris parce qu'il y a un "ras-le-bol général.  Les agressions contre les policiers sont maintenant quotidiennes et elles vont crécendo depuis maintenant deux ans. Il faut que l'Etat protège sa police".

Pour Rocco Contento la justice donne un mauvais signal  

C'est très décevant indique le secrétaire départemental UNITE SGP Police FO Paris et "on ne comprend pas que la justice n'ai pas été beaucoup plus impitoyable par rapport à ces personnes". Il rappelle que quand on agresse un policier, c'est une circonstance aggravante.   

Pour lui la justice a été rendue d'une mauvaise manière et on donne encore là de "très mauvais signaux" "Les 8 relaxés qui ont participé activement à l'agression vont se sentir en totale impunité... ils continueront à agresser les forces de police parce que ce sont des personnes qui sont totalement réfractaires à toutes idées d'autorité de l'Etat"  

Les policiers veulent une justice plus rapide 

"Il faut que les délinquants que nous interpellons soient sanctionnés mais sanctionnés immédiatement", affirme le syndicaliste.  "Mes collègues me disent qu'ils interpellent des délinquants avec déjà 17 délits à leur compteur et on retrouve toujours ces personnes dehors. Mes collègues ont souvent l'impression de travailler pour rien.  Il faut qu'à tous les échelons de la chaîne les choses fonctionnent et que des signaux forts soient donnés pour empêcher les récidives éventuelles".   

Il y a une majorité de la population qui aime sa police, elle est plus silencieuse, on entend plus ceux qui nous dénigrent, assure Rocco Contento qui affirme que "la police nationale, c'est souvent le dernier rempart républicain qui existe dans ce pays"