Replay du mardi 27 avril 2021

Télétravail - "Beaucoup de salariés souhaitent revenir dans les entreprises" : Jacques Borensztejn, FO 75

- Mis à jour le

Jacques Borensztejn, secrétaire adjoint de l'UD FO 75, était l'invité de France Bleu Paris pour parler du télétravail qui prend de l'ampleur en Ile-de-France. Il explique que cette façon de travailler pose pas mal de problèmes et qu'il faudrait renforcer la réglementation.

Beaucoup de salariés veulent retourner en entreprise.
Beaucoup de salariés veulent retourner en entreprise. © Maxppp - Vanessa MEYER

Jacques Borensztejn, secrétaire adjoint de l'union départementale Force Ouvrière 75, était en direct sur France Bleu Paris à 8h15 pour parler du télétravail.

D'un côté, explique le syndicaliste, il y a les salariés qui pensent que les conditions sanitaires ne sont pas encore réunies dans les entreprises et qui préfèrent le télétravail et puis de l'autre, il y a beaucoup de salariés qui souhaitent revenir dans les entreprises car ils souffrent d'isolement. 

Il affirme que, quand les conditions sanitaires sont réunies, les salariés préfèrent avoir des relations sociales avec leurs collègues.

Jacques Borensztejn souligne aussi qu'il y a des dérives en faveur du télétravail. Les droits des salariés sont restreints et on propose plus de flexibilité aux salariés qui finissent par ne plus avoir de cadre pour les horaires.

Il estime que la réglementation n'est pas assez forte et remarque qu'aujourd'hui les règles sont laissées à l'appréciation des employeurs ce qui peut poser des problèmes surtout dans les petites entreprises.

Il affirme que le télétravail amène des pertes de droits comme les tickets restaurants qui ne sont plus donnés par des employeurs qui estiment que le salarié en télétravail mange désormais chez lui. Il constate  aussi que, bien souvent, les frais de connexion restent à la charge du salarié et que le matériel, qui permet de télétravailler, n'est pas toujours fourni. 

Il indique enfin que la récente rencontre au ministère du Travail avec les partenaires sociaux était une réunion pour échanger et qu'aucune décision n'a été prise.