Replay du mardi 11 mai 2021

"En France on ne sait pas enquêter sur les crimes en série" : Didier Seban, avocat d'Eric Mouzin

- Mis à jour le

Didier Seban, avocat d'Eric Mouzin, le père d'Estelle disparue à Guermantes (Seine-et-Marne) en 2003, était en direct sur France Bleu Paris à 8h15. Il se dit en colère car la justice a trop tardé pour suivre la piste Fourniret. Il attend la création d'un Pôle national pour les crimes en série.

Maître Seban
Maître Seban © Maxppp - Arnaud Journois

Malgré la mort de Michel Fourniret lundi, Didier Seban, avocat d'Eric Mouzin, le père d'Estelle disparue à Guermantes (Seine-et-Marne) en 2003, a assuré que personne n'allait abandonner la recherche de la vérité.

Il regrette que la piste Fourniret n'ait pas été suivie plus tôt

L'avocat précise que la juge et les enquêteurs sont déterminés car "il a fallu attendre presque 18 ans pour qu'on travaille cette piste (Fourniret) qui était ouverte dès le départ, dès la disparition d'Estelle", dit-il.

Maître Seban affirme qu'il "espère encore" et qu'il est surtout en colère parce que la justice de l'époque "ne voulait pas rechercher la responsabilité de Michel Fourniret car il avait été condamné à perpétuité" et "qu'il n'intéressait plus personne alors qu'il avait dit avoir commis deux meurtres par an".

Il demande un meilleur suivi du parcours de certains tueurs

Selon Didier Seban, en France "on ne sait pas enquêter sur les crimes en série, la justice française fonctionne tribunal par tribunal" et les juges et les enquêteurs ne se coordonnent pas . Il faut changer ça, dit-il, il faut construire un système d'enquête qui met en valeur, en perspective, le parcours de certains tueurs.

Avec les avancées de la science, les traces ADN parlent plus aujourd'hui, il suffit d'une cellule, dit-il. Maître Seban, avocat du père d'Estelle Mouzin mais aussi d'autres familles de personnes disparues, assure que les familles espèrent des réponses pour pouvoir revivre normalement.

Un Pôle national pour les crimes en série devrait être créé

L'Assemblée nationale prépare un projet de loi, sur la confiance en la justice, indique Didier Seban, qui précise que le garde des Sceaux a promis un amendement pour créer un Pôle national pour les crimes en série et les cold cases. Il espère qu'il y aura des juges spécialisés pour prendre en charge ces dossiers.