Toutes les émissions

L'invité du matin

Jean-François Lamour
Jean-François Lamour © Radio France - Martine Bréson

VIDEO - Jean-François Lamour : "L'objectif de François Fillon, c'est de continuer à parler directement aux Français"

Diffusion du lundi 28 novembre 2016 Durée : 10min

Jean-François Lamour, député de Paris et soutien de François Fillon était l'invité de France Bleu à 8h20. Il a parlé de la méthode François Fillon et il a expliqué les prochaines étapes.

Le député de Paris Jean-François Lamour, soutien de François Fillon, était l'invité de France Bleu à 8h20. Il a parlé du projet de François Fillon et de sa méthode. François Fillon devrait désigner quatre ou cinq personnes qui seront ses futurs ministres et qui vont travailler sur des sujets sensibles pour être prêts dès le lendemain de la victoire. Jean-François Lamour assure que le programme ne changera pas et que ce "vrai projet réformateur" devrait plaire aux Français. Jean-François Lamour pense que François Fillon devraient pouvoir séduire une majorité de Français même ceux qui sont attiré par les extrêmes.

Regardez son interview à la fin de cet article.

A retenir

Le plus dur c'est maintenant ?

"Oui bien sûr. A l'inverse d'une compétition sportive, quand on est sur le podium comme c'est le cas pour François Fillon, en sport, on peut se reposer. En politique, c'est exactement le contraire. C'est vrai que ça commence. C'est une très belle première étape... et puis un succès de François Fillon qui clarifie bien la position de notre famille politique".

C'est à droite toute ?

"Non, c'est un vrai projet réformateur... Il y a un espoir de réformer notre pays. Ce ne sera pas facile... maintenant il faut convaincre une large majorité de Français.

La suite pour François Fillon

"...Il faut retrouver ce lien entre le candidat à la présidentielle et le parti mais rien n'est acté... Son objectif c'est de continuer à parler directement aux Français. Il y a aussi l'organisation de la campagne parce qu'il faut s'y mettre tout de suite...

Nomination de quelques hommes forts qui feront partie de son gouvernement

"Hommes et femmes, à parité... la méthode c'est très très vite de désigner quatre, cinq ministres, qui feront partie des ministères les plus sensibles, c'est à dire les plus réformateurs, qui permettront de préparer les textes simplement. C'est-à-dire que le jour d'après la présidentielle, ce gouvernement sera prêt. C'est important parce que quand on dit qu'on va régler un certain nombre de problèmes en 100 jours, si on n'est pas prêt, le jour d'après la présidentielle, on se ratte à tous les coups".

"Quand il est venu sur Paris, jamais il nous a dit qu'il serait un candidat à la mairie de Paris. Il a toujours dit à la sortie de Matignon, que son objectif, c'était d'être prêt pour la présidentielle".

Le meilleur candidat face au Front National ?

"Sa méthode, sa façon de voir la France, cette dynamique, je pense qu'elle est de nature à séduire des électeurs qui sont exaspérés et qui se dirigent vers les extrêmes, quels que soient les extrêmes".

"Les six mois qui viennent, c'est pour mieux expliciter le programme, préciser un certain nombre de choses. Mais contrairement à ce que pensent certains, on ne remettra pas en cause le programme parce que ça, ce serait une véritable erreur".

François Hollande et Manuel Valls ?

"Je trouve ça terrible. Monsieur Hollande est en train de nous laisser le pays dans un état même psychologique, de grand délitement et je crois qu'il faut que ça cesse. Qu'ils se débrouillent entre eux. Je ne sais pas comment ils vont faire.

Manuel Valls doit-il démissionner?

"A partir du moment où il s'oppose au président de la République, je ne vois pas comment il peut rester patron du gouvernement... c'est plus une majorité, c'est une foire permanente".

Regardez l'interview de Jean-François Lamour .