L'invité du matin

Du lundi au vendredi à 08h15

Laëtitia Heuveline
Laëtitia Heuveline © Radio France - Martin Chassang

Martin Chassang, à l'origine du mouvement "One life, no ecstazy"

Diffusion du mardi 8 octobre 2019 Durée : 5min

Martin Chassang a perdu son fils à cause d'une pilule d'ecstasy. Il a décidé de se mobiliser pour qu'aucun autre jeune ne soit victime de cette drogue. Il était l'invité de France Bleu Paris à 8h15.

L'ecstasy est une drogue dangereuse : c'est le message de Martin Chassang qui a perdu son fils, Louis, 21 ans, le 1er septembre 2019, à cause d'une pilule avalée au cours d'une soirée électro. Cet ecstasy était huit fois plus puissant qu'un cachet habituel mais il ne le savait pas.

Son fils prenait de l'ecstasy comme beaucoup de jeunes de façon festive, une dizaine de fois, indique Martin Chassang. "Il a pris cet ecstasy pour sublimer sa soirée, avec beaucoup d'insouciance et sans aucune appréhension."

Une enquête est en cours pour empoisonnement involontaire et trafic de stupéfiants, précise ce père de famille.

L'ecstazy a une image festive  et c'est un problème à cause du "packaging du produit d'une part, pilule en forme de Smarties, des figurines de dessins animés, le bas prix d'autre part (10 euros la dose)".

Ce père a décidé de s'engager . Il alerte, il informe, pour que les pouvoirs publics prennent conscience de ce fléau.

Avec sa page Facebook "One life, no ecstazy", il espère toucher les jeunes.