L'invité du matin

Du lundi au vendredi à 08h15

l'invité de France Bleu Paris
l'invité de France Bleu Paris © Getty - Nikola Katie - E+

Les expulsions sont "des drames humains qui s'affichent sous nos yeux" : Samuel Coppens de l'Armée du Salut

Diffusion du mercredi 30 octobre 2019 Durée : 6min

La trêve pour les expulsions locatives commence dans deux jours. Comme chaque année, à partir du 1er novembre, la police ne peut plus intervenir pour mettre dehors des familles ou des habitants qui devraient être expulsés.

La trêve pour les expulsions dure cinq mois et elle commence le 1er novembre. Dans deux jours les expulsions vont donc s'arrêter. Ces deux derniers jours sont une source d'angoisse pour tous ceux qui risquent une expulsion, confirme Samuel Coppens, porte-parole de l'Armée du Salut, et invité mercredi matin de France Bleu Paris.

Avant la trêve hivernale, les expulsions se multiplient et pour Samuel Coppens "ce sont des drames humains qui s'affichent devant nos yeux".

Une expulsion c'est très violent affirme le porte-parole de l'Armée du Salut, "ça traumatise tout le monde et je pense ce matin plus particulièrement aux enfants qui vont à subir cela, qui vont voir débarquer la police, des huissiers et qui devront quitter".

Normalement une expulsion doit être suivie d'une proposition de relogement rappelle Samuel Coppens "mais il y a encore trop souvent des personnes qui sont expulsées qui se trouvent véritablement à la rue".

Il y a eu plus de 16.000 expulsions en France en 2018. C'est 3% de plus qu'en 2017.