L'invité du matin

Du lundi au vendredi à 08h15

Stéphane Troussel
Stéphane Troussel © Radio France - Martine Bréson

"Ça ne suffira pas à réconcilier ce gouvernement avec les quartiers populaires" : Stéphane Troussel

Diffusion du vendredi 1 novembre 2019 Durée : 6min

Le gouvernement a annoncé jeudi une série de mesures pour la Seine-Saint-Denis. Qu'en pensent les élus ? France Bleu Paris a invité Stéphane Troussel, le président PS du conseil départemental du 93.

Jeudi, 23 mesures pour la Seine-Saint-Denis ont été détaillées par le Premier ministre. Si les choses avancent, les élus du département ne sont pas totalement satisfaits. Pour en parler et préciser leurs attentes, Stéphane Troussel, le président PS du conseil départemental du 93 était l'invité de France Bleu Paris à 08h15.

Stéphane Troussel indique que "désormais plus personne ne pourra contester " ce que les élus disent de l'intervention de l'Etat dans le département. Police, justice, éducation autant de secteurs où, selon le président du département, l'Etat n'assumait pas ses missions comme il le fait ailleurs.   

Ces annonces ne font pas "le solde de tout compte", indique Stéphane Troussel, "Bien sûr il y a un certain nombre d'avancées qui sont parfois significatives mais il va en falloir d'autres pour que le combat pour l'égalité s'arrête en Seine-Saint-Denis".

Il a été choqué de constater que l'Education était "le parent pauvre" de ces annonces. 

Des effectifs en plus pour la police, la justice et une prime de 10.000 euros pour fidéliser les fonctionnaires, les inciter à venir et à rester 5 ans en Seine-Saint-Denis : c'est un bon début mais il se demande pourquoi cette prime ne serait pas élargie à la fonction publique hospitalière.

Malgré tout ça , il pense que "ça ne suffira pas à réconcilier ce gouvernement avec les quartiers populaires..."