Toutes les émissions

L'invité du matin

Wallerand de Saint-Just.
Wallerand de Saint-Just. - Martine bréson

"Un certain nombre d'adhérents du FN ont du vague à l'âme" : Wallerand de Saint-Just

Diffusion du lundi 6 novembre 2017 Durée : 8min

Wallerand de Saint-Just, président du groupe Front National au conseil régional d'Ile-de-France, était l'invité de France Bleu à 8h15.

Il a réagi aux opérations escargot menées par les forains pour protester contre la suppression du marché de Noël des Champs-Elysées. Il a indiqué qu'il pensait que "Marcel Campion ... ne devrait pas agir ainsi." "Sur le fond, je ne suis pas d'accord avec la politique de loisirs de madame Hidalgo... Je voudrais qu'elle organise dans Paris, avec des appels d'offres auxquels monsieur Campion peut souscrire ou d'autres forains, qu'elle organise des fêtes de Noël populaires pour les familles d'Ile-de-France".

Sur les événements qui ont marqué le FN ces derniers temps, Wallerand de Saint-Just explique : "Au FN, on fait naître d'immenses espoirs... est-ce qu'on peut partir, moi je ne le crois pas. C'est vrai que nous avons subi deux départs : celui de Marion Maréchal le Pen et celui de Florian Philippot, je ne sais pas s'ils pouvaient partir ... Florian Philippot, c'est une sorte de désertion qu'il a commise".

Il a indiqué que Marine Le Pen sera la seule candidate à se présenter pour la présidence du Front National au prochain congrès.

Wallerand de Saint-Just réagit aux violences sexuelles faites aux femmes et aux témoignages de femmes se disant victimes d'agressions de la part de membres du FN : "Je peux vous assurer qu'il s'agit, dans les deux cas, de séparations de couples qui se passent mal et même très mal". "Il y a une commission de discipline qui va se réunir le 20 novembre 2017. Les convocations ont été envoyées".