Émissions Toutes les émissions

L'invité du matin

7min

Politique de l'emploi - "Il faut travailler beaucoup plus avec les Régions" : Aline Archimbaud, sénatrice EELV

le jeudi 25 février 2016
Podcasts : iTunes RSS
Aline Archimbaud
Aline Archimbaud © Radio France - Martine Bréson

Aline Archimbaud, sénatrice EELV de Seine-Saint-Denis, était l'invitée politique de France Bleu 107.1à 8h40. Elle a réagi à la Tribune de Martine Aubry et elle a parlé de la réforme du Code du travail qui, selon elle, n'est pas acceptable en l'état.

La sénatrice EELV de Seine-Saint-Denis, Aline Archimbaud, était l'invitée politique de Noé da Silva à 8h40. Elle a réagi à la Tribune de Martine Aubry dans Le Monde. "Je suis très sensible à un certain nombre de critiques qui sont émises dans cette tribune, en même temps je pense qu'il faut trouver les moyens... de réduire cette fracture qui s'accentue très fortement au sein de la gauche".

Pour l'emploi "le patronat n'a pas joué le jeu donc il faut en tirer les leçons". "Le débat sur la déchéance de nationalité est un mauvais débat", dit-elle. Elle ajoute que "le projet de loi sur la réforme du Code du travail soit absolument être revu".  Aline Archimbaud n'est pas d'accord avec Manuel Valls mais elle ajoute qu'en même temps, "elle n'est pas pour la politique du pire et je pense qu'il faut que le gouvernement sur ces sujets se ressaisisse, organise le débat".

En matière de politique pour l'emploi, la sénatrice EELV pense "qu'il faut qu'on travaille beaucoup plus... avec les Régions puisque les Régions ont la compétence économique".

Sur son entrée possible au gouvernement, Aline Archimbaud répond "Il y a trois ministres écologistes, bon ils sont arrivés un peu tard je trouve, ils n'ont que 14 mois, mais j'espère qu'ils pourront au moins mettre quelques petites touches positives écolos dans la politique du gouvernement. Moi je pense qu'on pèse toujours plus de l’intérieur que de l'extérieur".

Regardez l'intégralité de l'interview d'Aline Archimbaud à la fin de cet article.

A retenir 

Les critiques de Martine Aubry face à la politique du gouvernement

"Il faut qu'il y ait débat sur un certain nombre de points. C'est vrai que les 41 milliards d'aides d'argent public, qui ont été accordées aux entreprises début 2014 dans le cadre du Pacte de responsabilité, n'ont pas créé les emplois qui étaient attendus". Elle estime qu'il faut aussi remettre sur la table la réforme du Code du travail. Elle pense qu'il faut "revoir la politique d'accueil des réfugiés". Par ailleurs, dit-elle, "il y a de bonnes choses qui ont été faites par ce gouvernement : la loi de santé...la COP 21, la politique d'Outre-mer".

La réforme du Code du travail

"Il faut, bien sûr, faire des réformes pour permettre que les entreprises embauchent mais il ne faut pas verser l'argent public sans mettre des conditions".

"On ne peut pas attaquer le droit des salariés à ce point-là. Le texte, tel qu'il existe aujourd'hui, il est inacceptable. Il suffirait, si vous voulez, qu'il y ait deux trimestres de baisse du chiffre d'affaires pour permettre le licenciement économique. Ce serait une façon d'encourager les licenciements abusifs, ce n'est pas possible".

"Ce qu'il faut c'est encourager les entreprises mais autrement...Il faut verser l'argent public aux entreprises qui s'engagent réellement à créer de l'emploi".

Regardez l'interview d'Aline Archimbaud :