Émissions Toutes les émissions

Manifestation de taxis - "Il n'y a pas de place pour tout le monde" : Thierry Guicherd (Taxis de France)

Manifestation des taxis

L'invité du matin du mardi 26 janvier 2016

Les taxis manifestent ce mardi contre les VTC (Voitures de Transport avec Chauffeur) qu'ils accusent de concurrence déloyale. Thierry Guicherd, porte-parole du collectif "Taxi de France", qui exerce aussi le métier de taxi, était l'invité de France Bleu 107.1 à 8h40.

Manifestation de taxis - "Il n'y a pas de place pour tout le monde" : Thierry Guicherd (Taxis de France)

Thierry Guicherd, porte-parole du collectif "Taxis de France" et qui exerce aussi le métier de taxi, était en direct à 8h40 sur France Bleu 107.1 ce mardi matin pour évoquer l'action des taxis.  Le collectif a appelé à manifester  ce mardi contre les VTC (Voitures de Transport avec Chauffeur) qu'il accuse de concurrence déloyale. Il demande aux manifestants "de plaider leur cause , qui est juste , dans le calme et la sérénité. Il n'est pas admissible de répondre à la violence qui nous est faite sur le plan économique par de la violence tout court. Les gens qui feraient ces agissements ne représentent pas ou représentent très mal les taxis".

Il a évoqué toutes les règles qui ne sont pas respectées par les VTC. Selon lui, il y a de nombreuses dérives par rapport à la loi. "Dans ce dossier, le gouvernement fait la politique de l'autruche, ne veut pas gérer le problème de fond qui est très simple et qui est comment faire cohabiter des gens qui ont investi un capital énorme pour pouvoir faire leur métier et de nouveaux entrants qui ont payé 120 euros pour faire la même chose", dit-il. Il n'y a pas de place pour tout le monde affirme Thierry Guicherd.

La solution ce serait de faire "une réforme complète du transport payant de personnes, que l'on fasse une législation juste et efficace pour tout le monde". Parmi les pistes observées il y a "l'indemnisation des licences des taxis, la création d'un fond qui serait fait par les nouveaux entrants qui auraient un droit à payer pour faire leur métier". Pour le porte-parole de "Taxis de France", cela permettrait d'harmoniser les prix car "s'ils doivent payer un droit d'entrée les VTC seraient obligés d'augmenter leurs tarifs", ajoute Thierry Guicherd.

Partager sur :