Émissions Toutes les émissions

L'invité du matin

9min

"Des élus ont préféré acheter la paix sociale avec du communautarisme" V. Pécresse (LR)

Par le mardi 29 mars 2016
Podcasts : iTunes RSS
Valérie Pécresse (LR)
Valérie Pécresse (LR) © Radio France

Valérie Pécresse est l'invitée politique de France Bleu 107.1. Noé da Silva reçoit ce mardi matin, la présidente (Les républicains) du Conseil régional d'Ile-de-France.

Femmes ou hommes politiques qui comptent en région parisienne : ils passent tous par là

Terrorisme :
"Nous devons agir pour augmenter la sécurité, c'est tout l'objet du bouclier de sécurité que j'ai fait voter (...) en trois mois nous avons voté 3 millions d'euros de budget d'urgence pour la sécurisation des lycées d'Ile-de-France".

Contrôles à l'entrée du métro et RER ?
"Non, si vous mettez des portiques aux entrées des grandes gares d'Ile-de-France, vous allez créer des immenses files d'attente qui seront autant de cibles de choix pour les terroristes (...) on ne peut pas sécuriser un réseau où il y a 270 gares".

Déménagement du siège du conseil régional :
"Aujourd'hui nous adoptons avec les agents du conseil régional les critères, par exemple la desserte en transports, la sécurité, le caractère convivial, la surface (...) la Seine-saint-Denis c'est mon choix de cœur".

Propos de Patrick Kanner, ministre de la ville :
"Il y a aujourd'hui en France un certain nombre de quartiers qui sont sous la pression du communautarisme et du salafisme".

"Nous avons des quartiers dans lesquels les enseignants ne veulent plus enseigner, c’est pour ça que j'ai pris une autre décision : priorité d'accès aux logements sociaux que construira la région aux enseignants qui acceptent d'aller dans les lycées en pénurie"

"Il faut briser les tabous, oui il y a des élus qui ont préféré acheter la paix sociale avec du communautarisme (...) surtout des élus de gauche on va dire la vérité, regardez la liste des communes, mais aussi sans doute des élus de droite, mais c'est pas une question droite-gauche".

Allez-vous signer la convention régionale de formation avec Myriam El Khomri ?
"Nous allons signer avec le gouvernement, personne ne peut s'opposer à l'idée d'aider les chômeurs à retrouver le chemin de l'emploi, je ne suis pas là pour faire de la baisse statistique du chômage (...) je ne ferai pas du chiffre, je ferai du qualitatif"

Subvention salle de consommation de drogue à Paris ?
"Je vais regarder ce projet, je vais l'évaluer".