Toutes les émissions

L'invité du matin

Pierre Serne
Pierre Serne © Radio France - Martine Bréson

Pierre Serne (EELV) : "La Grande Couronne est une priorité"

Diffusion du mercredi 4 novembre 2015 Durée : 8min

Pierre Serne, vice-président EELV du conseil régional chargé des transports, vice-président du STIF et tête de liste EELV dans le Val-de-Marne pour les Régionales, a dévoilé une série de mesures sur les transports qu'il souhaite défendre et mettre en avant durant la campagne.


Ecoutez l'intégralité de l'interview de Pierre Serne. Il était en direct sur France Bleu 107.1 ce mercredi matin.

Pierre Serne a dévoilé une série de mesures qu'il va défendre durant la campagne pour les élections régionales. 

Il a d'abord réagi à propos des incivilités qui se sont multipliés ces derniers temps dans les bus. "Il n’y a pas de solutions miracles pour empêcher des abrutis de caillasser des bus mais cela ne nous empêchera pas de proposer d’avantage de bus".

Pierre Serne souhaite plus de transports surtout pour les usagers qui habitent en moyenne et en grande couronne. Pour lui, la Grande Couronne est une priorité. Il propose que "les usagers puissent avoir un bus tous les quarts d’heure sur 150 lignes que nous avons répertoriées en moyenne et grande couronne."

Il a indiqué que l'axe majeur de sa campagne pour les transports, c'était de "gagner la bataille du temps de transport". "Nous voulons faire baisser le temps de trajet des gens". Il veut aussi désaturer l’heure de pointe en proposant d’avantage de transports avant et après ces heures de pointe. 

Pour obtenir plus de ponctualité, Pierre Serne veut fortement pénaliser les transporteurs. Il propose qu'un euro, par minute de retard et par voyageur touché par ces retards, soit versé, l'année même, dans les investissements des lignes où il y a eu des retards.

Pierre Serne propose aussi l'abandon de la ligne 17 du Grand Paris Express et de la ligne 18 à partir du plateau de Saclay et de mettre à la place un tram ou un bus à haut niveau de service. Cet abandon permettrait, selon lui, de récupérer 5 à 6 milliards d'euros de financement. Cet argent pourrait être remis sur l'ensemble des transports du quotidien "pour monter encore en puissance sur les investissements et le matériel roulant". L'agent permettrait aussi de financer les correspondances qui pourraient ainsi être assurées pour toutes les lignes de Transiliens et de RER qui croisent le Grand Paris Express. 

Enfin, la tête de liste EELV dans le Val-de-Marne veut la mise en place d'un billet 1h30. Ce billet serait valable sur tous les modes de transports et permettrait toutes les correspondances. Il souhaite aussi que les usagers qui ont un forfait Navigo puissent emmener gratuitement leurs enfants avec eux le weekend et pendant les vacances.