Émissions Toutes les émissions

L'invité du matin

"Depuis un mois il y a moins de loyers abusifs à Paris" : Ian Brossat adjoint chargé du logement

Podcasts : iTunes RSS
Ian Brossat
Ian Brossat © Radio France

Ian Brossat, élu du XVIIIème, adjoint communiste au maire de Paris, en charge du logement et de l'hébergement d'urgence était l'invité de Noé da Silva.

L'incendie mortel qui a endeuillé la XVIIIème arrondissement mercredi, la nomination de la nouvelle ministre du Travail, Myriam El Khomri qui était adjointe à la Mairie de Paris, le logement social qui risque de perdre ses financements, la colère des agriculteurs : ce sont les sujets abordés par Ian Brossat, adjoint au maire communiste à Paris, chargé du logement et de l'hébergement d'urgence.

Ecoutez l'intégralité de son interview .

A retenir

- Sur Myriam El Khomri adjointe à la mairie de Paris et nouvelle ministre du Travail : "Je lui souhaite de réussir et d'être autre chose qu'une ministre du Chômage....Ce que je souhaite, c'est qu'elle tienne tête à Emmanuel Macron (ministre de l'Economie) parce que Macron a prévu de casser le Code du travail, de remettre en cause les droits des salariés ." 

  • Sur l'incendie mortel rue Myrha qui a fait 8 morts dont 2 enfants : "C'est toute la Goutte d'or qui est en deuil suite à la mort de ces 8 personnes ".

  • Sur l'encadrement des loyers mis en place il y a un mois à Paris : "Ça marche. Il y a moins de loyers abusifs et contrairement à un certain nombre de prévisions alarmistes, il n'y a pas eu de contractions de l'offre locative, c'est à dire qu'il n'y a pas de propriétaires qui du coup ont été incités à sortir leurs logements du circuit locatif. Donc, c'est tout bénéfice pour les Parisiens et c'est tant mieux ".

  • Sur les suppressions possibles des aides à la pierre : "C'est quand même incroyable d'imaginer que l'Etat se désengage totalement du financement du logement social. On a un gouvernement qui dit que le logement social est pour lui une priorité et là, on passerait d'un budget de 400 millions d'euros à un budget de zéro euro...Nous n'accepterons pas cela ".

  • Sur les agriculteurs en colère : "Je les soutiens et je suis solidaire des agriculteurs qui se mobilisent ce matin ".