Émissions Toutes les émissions

L'invité du matin

"La bataille sera dure, Paris sera disputée, c’est la capitale de la France". Anne Hidalgo

Podcasts : iTunes RSS
"La bataille sera dure, Paris sera disputée, c’est la capitale de la France". Anne Hidalgo

Anne Hidalgo, 1è adjointe au Maire de Paris est l'invitée du cinquième numéro de Lundi politique, le rendez-vous politique du quotidien Métro et de France Bleu 107.1. La socialiste est candidate aux municipales de 2014, elle répond à Pierre Chausse et Noé da Silva

Anne Hidalgo, candidate aux municipales de 2014 dans la capitale revient sur le drame survenu le week-end du 2 et 3 février à la maternité de Port-Royal . Une mère qui avait un rendez-vous pour le déclenchement de son accouchement a perdu son bébé. La première adjointe du Maire de Paris s'est dit "très choquée (...) rien ne justifie vraiment ce drame". PMA : "je crois à une détermination de la gauche pour faire progresser ce débat". Dans le différend entre Jean-Marc Ayrault et Dominique Bertinotti, Anne Hidalgo prend position en faveur de la ministre de la famille : "J’aurai préféré que ce soit fait tout de suite, mais je suis quelqu’un de raisonnable". Rythmes scolaires  : "on a le temps de préparer la rentrée prochaine, en discutant et étant de bonne foi".

Potiche : Jean-François Legaret, maire UMP du 1er arrondissement de Paris a qualifié Anne Hidalgo de "potiche". Elle répond que cette attaque "est à l’image d’une UMP parisienne composée de barons qui sont restés dans un autre monde, ils ont oubliés de voir les évolutions de la société et à Paris il faut le faire. Toutes les femmes se sentent insultées".

NKM à Paris  : "A droite, ils hésitent beaucoup et je ne sais pas pourquoi ils hésitent autant ? Peut-être parce qu’ils n’ont pas de stratégie." Quant au choix de l'adversaire idéal entre François Fillon ou NKM, Anne Hidalgo ajoute "ils ont une stratégie qui passe par Paris mais qui ne considère pas Paris". Dénonçant la stratégie du "parachutage" : "Il y a quelques jours, NKM jurait fidélité absolue ad vitam aeternam à Longjumeau. Qui croire ?"

En conclusion la candidate aux primaires du PS déclare "Je suis au rendez –vous et je serai au rendez-vous".