Émissions Toutes les émissions

L'invité du matin

"Nous n’avons pas besoin, comme NKM, d’une fausse primaire pour tenter de légitimer une candidature improbable à Paris"

Podcasts : iTunes RSS
Bruno Julliard
Bruno Julliard © Radio France - / Noé da Silva

Bruno Julliard est l'invité politique de France Bleu 107.1 avec Noé da Silva. ce socialiste est adjoint au maire de Paris en charge de la Culture, Bruno Julliard soutient Anne Hidalgo pour les municipales de 2014 dans la capitale.

Verbatim :

Cahuzac : C’est une bonne chose qu’il démissionne, c’est tout à son honneur qu’il ait choisi de défendre l’intérêt collectif du gouvernement plutôt que sa propre protection. J’espère qu’il pourra prouver son innocence. Ayrault : Je ne crois pas que les Français soient en opposition avec le contenu de la politique. Ils doivent savoir quels sont les buts poursuivis et c’est peut-être dans cette explication qu’il y a aujourd’hui une légère défaillance. Rythmes scolaires : Je comprends qu’il y ait des réserves de la part de bons nombres d’enseignants puisqu’on leur demande de passer de 4 jours de travail à 4 jours et demi. Et franchement personne ne saute de joie lorsqu’on demande un effort supplémentaire comme celui la. Est-ce que ce ne serait pas un mauvais cadeau fait à Anne Hidalgo au début de sa campagne ? Je ne le crois pas, j’ai même plutôt la conviction que lorsqu’on arrive à conjuguer le courage et les convictions politiques dans un esprit de dialogue nous sommes capables de faire de grandes choses et c’est ce que nous démontrerons en septembre prochain.

Pas de primaires à gauche : Jean-Marie Le Guen soutient Anne Hidalgo avec conviction, dignité et élégance. Sans être méchant avec Jean-Bernard Bros, je ne pense pas qu’une primaire ouverte opposant Anne Hidalgo à Jean-Bernard Bros aurait beaucoup de sens. Nous n’avons pas besoin, comme NKM d’une fausse primaire pour tenter de légitimer une candidature improbable à Paris. Pendant que nous aurons une sorte de star academy pour désigner par avance NKM à Paris nous pourrons parler du fond et du projet pour les Parisiens.La droite parisienne a besoin de NKM comme étant une sorte de cache-sexe de ses propres turpitudes conservatrices et réactionnaires. C’est un marketing politique qui fera long-feu. Mme Kosciusko-Morizet ne pourra pas longtemps éviter de parler du fond, elle court les média, les plateaux télé, les journaux et ne parlent jamais de son projet pour Paris. Je suis assez impatient de savoir ce qu’elle dira quant à la position de la droite parisienne sur le logement social, elle s’y est toujours opposée, sur le tramway, sur des questions de société importantes pour les Parisiens, je pense au mariage pour tous. (Elle s’est abstenue) Ça n’est pas une position qui m’apparaît très tenable devant les Parisiens, soit on est solidaire de son camp politique et la droite parisienne est très conservatrice et rétrograde, soit on veut faire une opération de communication comme elle le fait aujourd’hui, mais je pense que tout cela se dégonflera assez rapidement.