Replay du lundi 27 mai 2013

Primaire UMP à Paris : "C’est un peu poussif. Madame NKM démontre sa difficulté".

Mis à jour le

Jean-Christophe Cambadelis député PS de Paris est l'invité de Lundi Politique, l'émission en partenariat avec le quotidien Metronews. Il est interrogé par Pierre Chausse de Métronews et Noé da Silva de France Bleu 107,1

 Primaire UMP à Paris : "C’est un peu poussif. Madame NKM démontre sa difficulté".
Primaire UMP à Paris : "C’est un peu poussif. Madame NKM démontre sa difficulté".

Manif pour tous : On manifestait... on ne sait plus pourquoi? sur le mariage, sur un referendum, contre le gouvernement?.Aujourd'hui nous pouvons tous tourner la page, en rester là et nous concentrer sur les problèmes économiques et sociaux.  

Frigide Barjot : Je crois qu'elle devrait retourner à ses affaires.

Militaire agressé à la Défense : Les Français ne sont pas en danger mais doivent être vigilants. La politique de la France, particulièrement au Mali, a dérangé.

Encadrement des salaires des patrons : La finance reste l’ennemie mais on ne peut pas tous concentrer au même moment.

Europe : Il n’y a pas le couperet des 3%, nous avons du temps, nous pouvons faire nos réformes.

Remaniement : Le remaniement c’est une carte que le président de la République peut utiliser à tout instant, elle est plus symbolique qu’effective, ca dure 48 heures, quelques éditoriaux et une galerie de portraits dans les journaux. On peut faire en sorte que Bercy soit plus efficace.

Primaire UMP à Paris : C’est un peu poussif. Madame NKM démontre sa difficulté.  

Anne Hidalgo, héritière ? : Quand l’héritage est bon vaut mieux être héritier. Anne Hidalgo a écrit un livre, a définit son programme avant de se présenter, c’est paradoxal que NKM se présente et après elle dit on va réfléchir au programme.  

L’avenir de Bertrand Delanoë : Il est trop discret aujourd’hui, c’est une voix importante dans le pays. Premier ministre ? je crois que celui qui est en place y est pour longtemps.

DSK à Cannes : Il fait sa vie, maintenant il faut le laisser tranquille. On n’est pas obligé de le reprendre.