Replay du mardi 20 avril 2021

La fondue avait un drôle de goût, le nouveau polar de Gérard Muller

- Mis à jour le

Le Polar savoyard "La fondue avait un drôle de goût" de Gérard Muller aux Éditions Les Presses Littéraires est un hymne à la Tarentaise : un meurtre, une enquête, des montagnards et du Beaufort, les ingrédients sont là, et ils ont le goût des Pays de Savoie et de l'Italie.

La Fondue avait un drôle de goût  de Gérard Muller
La Fondue avait un drôle de goût de Gérard Muller - Gérard Muller

La fondue avait un drôle de goût, le nouveau polar de Gérard Muller aux Éditions Les Presses Littéraires

La Tarentaise : son ski, ses montagnes et son fromage

Ici Paul ! Nous avons découvert un cadavre sur la noire du plan des Violettes, un peu avant Villaroger

Les cadavres d’un homme et d’un chien sont retrouvés au bord d’une piste de la station de ski des Arcs. L’enquête est confiée au peloton de gendarmerie de Bourg Saint-Maurice. Une enquête qui va les mener jusqu’au Val d’Aoste, région italienne frontalière où l’on parle encore le français. Aidés par un commando des forces spéciales, les gendarmes devront résoudre une affaire dans laquelle le fromage de Beaufort aura un rôle primordial. 

Et on passage on en profitera pour découvrir les sports de glisse tels que le ski alpin, la raquette, le ski de randonnée et la motoneige, tout en visitant la vallée de la Tarentaise.

L'auteur

Lorsque je me lance dans un nouveau roman, je choisis un thème, un personnage principal et un lieu

Aujourd'hui retraité de l’industrie aérospatiale, Gérard Muller, qui a passé toute son enfance en Savoie, est un vrai passionné de littérature. Il consacre son temps libre à l’écriture de romans de fiction, en voyageant à travers les différents genres, du polar au roman psychologique. Il anime par ailleurs un atelier littéraire consacré à l’écriture romanesque (atelier Philémon à Toulouse).

Ses thèmes privilégiés sont : le voyage (comme découverte d’autres cultures), la technologie et la physique (c’est l’ingénieur qui parle), l’écologie, le transhumanisme, l’intelligence artificielle, la génétique et, bien sûr, tous les rouages de la psychologie humaine.

Gérard Muller a remporté le grand prix roussillonnais 2015 des écrivains et le Grand Prix Spécial 2016 de la Société des Poètes et Artistes de France, le prix du polar des Gourmets de Lettres 2016, et le Grand Prix Spécial 2018 de la SPAF. Son avant-dernier polar (Le mystère de la grotte oubliée) fait partie de la sélection du Prix de l’Embouchure 2021. Il a aussi remporté de nombreux prix de poésie et de nouvelles. Il est membre de la Société des Poètes et Artistes de France et Académicien des livres de Toulouse.

Mots clés: