Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 7h50

Frédéric Monier, professeur d'histoire à l'université d'Avignon

Frédéric Monier, professeur d'histoire à l'université d'Avignon

"Les attentats du 7 janvier 2015, commis il y a un an jour pour jour, sont désormais entrés dans l'histoire, ils sont devenus des faits historiques" : c'est ce que souligne Frédéric Monier.

Ce professeur d'histoire contemporaine à l'Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse explique que ces attentats ont eu un écho immédiat en France et dans le monde . Ils ont entraîné "une prise de conscience  du basculement dans une nouvelle ère". Leur dimension historique est donc incontestable, assure Frédéric Monier. D'ailleurs, des historiens et des archivistes travaillent déjà sur le sujet : ils recueillent des traces (photos, interviews, messages, bougies), les stockent et les étudient.

La France a déjà connu des vagues d'attentats dans son histoire

Mais ces attentats de janvier 2015 s'inscrivent aussi dans la continuité de l'histoire française. Ce ne sont pas les premiers en France : il y a eu une vague d'attentats dans les années 80-90, et même une vague d'attaques anarchistes au XIXème, en 1893 et 1894. "Les Français ont déjà été confrontés à la violence politique et terroriste, explique le professeur. Les attentats font malheureusement partie de l'histoire."

Archives 2015 : rassemblements en PACA (photos)

Partager sur :