Replay du jeudi 26 novembre 2020

Carte Blanche : Modélisation mathématique de la leucémie par des chercheurs isérois

- Mis à jour le

Pour sa Carte Blanche iséroise, Pauline Tardy-Gaillard de l'Inria Grenoble Rhône-Alpes, nous présente une innovation 100% iséroise pour améliorer le traitement et suivre l’évolution de certains types de leucémies. Ecoutez.

L’une des équipes de recherche de l'Inria s’implique depuis plusieurs années sur l’amélioration du traitement et sur l’évolution de certains types de leucémies
L’une des équipes de recherche de l'Inria s’implique depuis plusieurs années sur l’amélioration du traitement et sur l’évolution de certains types de leucémies © Getty - onurdongel

C'est de médecine dont il est question dans la Carte Blanche Iséroise Pauline Tardy-Gaillard, responsable communication de l'Inria - Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique - à Grenoble. Avant toute chose, Pauline tient à nous avertir, "Non, je ne vous parlerai pas du COVID cette fois-ci, même si je suis fière de vous informer que ce sont des chercheurs du centre Inria de Grenoble qui sont à l’origine de l’application TousAntiCovid".

Notre experte en sciences du numérique souhaite nous présenter le travail de l'une de leurs équipes qui "s'implique depuis plusieurs années sur l’amélioration du traitement et sur l’évolution de certains types de leucémies".

Nos chercheurs modélisent de manière mathématique la maladie et cherchent à comprendre la dynamique des courbes d’évolution de cette même maladie. 

Le point fort de cette innovation : permettre aux médecins "de faire des expérimentations sur un patient numérique sans entre guillemets « tuer » de vrais patients. Car ce patient numérique, s’il meurt, nous pouvons le redémarrer". Ainsi, il est possible de tester numériquement le traitement adéquat.

Pauline nous explique comment cela fonctionne. Ecoutez sa Carte Blanche iséroise.