Replay du mardi 2 février 2021

Carte Blanche iséroise à Pauline Tardy-Galliard : Vers un véritable robot social

- Mis à jour le

Pour sa nouvelle Carte Blanche iséroise, Pauline Tardy-Galliard nous présente un projet 100% isérois, développé avec l'une des équipes de l'Institut National de Recherche en sciences et technologies du numérique - l'INRIA : Spring, un robot social.

Sping : vers un robot social
Sping : vers un robot social - ARI-Spring, un robot social issu du pôle isérois - © PAL Robotics

A l'INRIA, les projets ne manquent pas. Pauline Tardy-Galliard, responsable communication à Grenoble, nous les présente d'ailleurs très souvent dans ses Cartes Blanches iséroises. Il y en a un, en particulier, qui fait la fierté des équipes grenobloises, comme le souligne Pauline, c'est : Spring, un projet  qui "fait avancer la recherche dans le domaine très complexe de la robotique, mais il cherche également à apporter une aide réelle aux personnes âgées accueillies à l’hôpital".

C’est plus de 8 millions d’euros sur 4 ans.

Comme nous le rappelle notre spécialiste en sciences du numérique, "Jusqu’ici, les robots ont plutôt un rôle d’assistant et permettent aux personnes âgées d’avoir de la compagnie ou une téléassistance en cas de problèmes". Grâce à Spring, on peut désormais aller plus loin. Le robot devient plus actif, grâce notamment à l'amélioration de ses capacités. Il pourra désormais se mouvoir, voir, entendre et réagir aux situations auxquelles il est confronté, comme un humain finalement. "On vise aussi à donner à ce robot, un rôle social, c’est-à-dire aider les patients et les soignants en hôpital gérontologique", ajoute Pauline. 

Le Robot Spring
Le Robot Spring - ARI-Spring, un robot social issu du pôle isérois - © PAL Robotics

Pour découvrir quelles sont les particularités de ce robot, et en savoir plus sur Spring, écoutez la Carte Blanche iséroise de Pauline Tardy-Galliard