Replay du jeudi 17 décembre 2020

Carte Verte iséroise à Jean-François Noblet : La colère de Jean-François

- Mis à jour le

Un coup de colère pour la nouvelle Carte Blanche isèroise de Jean-François Noblet. Colère contre les élus et les professionnels de la montagne qui protestent contre la fermeture des remontées mécaniques pour éviter que nos hôpitaux soient submergés. Ecoutez.

Jean-François Noblet en colère contre les  élus et les professionnels de la montagne qui protestent contre la fermeture des remontées mécaniques
Jean-François Noblet en colère contre les élus et les professionnels de la montagne qui protestent contre la fermeture des remontées mécaniques © Getty - Westend61

"J’ai été moniteur de ski bénévole et j’ai été un accro aux sports de glisse. Je connais bien nos montagnes et je constate avec la plus grande inquiétude l’incapacité de nos montagnards à s’adapter à la crise sanitaire et surtout à la crise climatique. Nous avons là, la plus cruelle démonstration de la fragilité d’une politique touristique uniquement basée sur le plaisir de descendre, sans efforts, d’un point haut à un point bas sur des planches en plastique. Je le dis et  le redis : tout système monolithique  est fragile." C'est ainsi que Jean-François Noblet, conseiller technique environnement retraité, a choisi de débuter sa Carte Blanche iséroise. Notre spécialiste en fait un constat plus que négatif. "La montagne n’est plus celle que j’ai adorée", souligne-t-il. Il n'hésite pas à enchaîner les exemples : "La faune n’a plus aucun refuge. Même la nuit, elle fuit devant les dameuses.  On veut faire du ski en plein été sur ce qui reste des glaciers et on veut se baigner en plein hiver dans une piscine extérieure surchauffée. A fond la musique en plein air contre le silence, le ski nocturne contre le ciel étoilé, l’équipement des derniers sommets contre le goût de l’effort."

A Venosc, on veut ouvrir une carrière surdimensionnée pour bétonner tout l’Oisans. Croyez–vous que financer l’aéroport de St Etienne de St Geoirs uniquement pour ce tourisme en fin de course soit un bon plan pour l’avenir ?

Alors, quelles solutions ? Jean-François Noblet a des propositions à faire. Ecoutez sa Carte Blanche iséroise.

Retrouvez le site de Jean-François Noblet en cliquant ici.